Comment venir chez nous?

La chimie durable

7 chercheurs permanents et 1 Post-Doc sont impliqués dans ce thème de recherche, animé par le Professeur Micheline DRAYE.

 

L’objectif est de synthétiser des molécules et d’élaborer des matériaux selon des méthodologies orientées par les 12 principes de la chimie verte, pour développer des procédés de dépollution d’effluents liquides.

 

Cet axe de recherche concerne notamment la synthèse “verte“ de liquides ioniques et de matériaux inorganiques et leur utilisation dans des méthodes physico-chimiques de dépollution et de remédiation.

 

Des méthodes sonochimiques sont mises en œuvre pour l’activation des réactions de synthèse, mais aussi pour la dépollution des eaux.

 

L’enjeu de ces recherches consiste à développer des procédés propres et sûrs pour :

  • la synthèse de nouveaux solvants, ligands spécifiques et molécules d’intérêt industriel
  • la valorisation de polluants métalliques à l’aide de matériaux “verts“ élaborés au laboratoire
  • l’élimination des polluants organiques via des procédés avancés d’oxydation ou d’adsorption sur des matériaux d’origine naturelle (carbone et argile) au moyen des ultrasons

dans une démarche d’éco-conception qui se traduit par l’utilisation :

  • de stratégies de synthèse orientées par les douze principes de la Chimie Verte (économie d’atomes, économie d’énergie, minimisation des déchets …)
  • de matériaux inorganiques élaborés à base de ressources naturelles minérales ou issues de la biomasse.

Quelques actions développées sont listées à titre d’exemple :

  • Synthèse éco-compatible de molécules organiques, et élaboration de matériaux adsorbants par transformation de composés naturels
    • voies de synthèse éco-compatible de liquides ioniques
    • oxydation énantiosélective d’oléfines dans les liquides ioniques et sous ultrasons
    • tissus et carbones activés à base de feuille d’artichaut
  • Dépollution d’effluents liquides
    • par les liquides ioniques
    • par adsorption et désorption sous ultrasons
    • via l’utilisation des procédés avancés d’oxydation
  • Mise au point de nouveaux procédés éco-compatibles
    • électrodéposition de métaux stratégiques en milieu liquide ionique
    • adsorption de colorants sur des charbons préparés à partir de marc de café

Les collaborations suivantes sont actuellement développées avec :

  • Le GDR Synthèse et Procédés durable pour une chimie éco-compatible (SPDC2)
  • Le Laboratoire CASYEN - Université Claude Bernard de LYON 1
  • Le Laboratoire CEM – Institut Jean Lamour -Université de Lorraine, METZ
  • L’Institut de Chimie Séparative de Marcoule (ICSM)
  • L’Institut de Recherche sur la Catalyse et l’Environnement de Lyon (IRCELyon)
  • Le Laboratoire GPG – Ecole Supérieure de Chimie Physique Electronique de Lyon (CPE)
  • Le Centre de recherche sur la Matière Divisée (CRMD), Orléans
  • Le Laboratoire de Physique de la Matière Condensée et Nanostructures (PMCN), Villeurbanne
  • L’Equipe d'Ingénierie Chimique et Molécules pour le Vivant, Institut des Sciences Chimiques de Rennes, Rennes


Publications

Se connecter